Une décision sans concertation

Mise à jour du 06/04/2019

L’ADHAVE a été reçue à la mairie le 3 avril. Un compte-rendu a été rédigé sous la forme d’un courrier envoyé à Madame Rosetti le 4 avril:

voir dans les documents récents.

Pendant ce temps, les opérations d’analyse de sols ont déjà commencé sur la parcelle des 40 arpents !

Mise à jour du 20/03/2019

Consultez le document de présentation des 2 options envisagées par la mairie de Voisins: 40 arpents et Champ du loup. Voir documents récents.

Mise à jour du 12/02/2018: le projet ne respecterait pas les 35 mètres prévus par la Loi (selon nos mesures effectuées sur le site internet du cadastre)

Mise à jour du 04/02/2018 : voir le courrier envoyé par l’ADHAVE et sa réponse de la Maire.

Nous voyons bien que depuis que nous nous sommes emparés du sujet et avons montré que, données chiffrées à l’appui, ce projet n’a pas été étudié comme il se devrait, c’est à dire sérieusement et que la décision a été prise hâtivement. Il est grand temps de reprendre l’étude à zéro en prenant en compte les études statistiques entre-autres et la concertation avec les habitants.

La ville de Voisins-le-Bretonneux doit étendre son cimetière à cause d’une saturation prochaine de l’existant. Un projet de nouveau cimetière, bâclé à la va-vite par des personnes ayant quitté la collectivité, sans concertation des habitants, a été voté par les élus de la majorité au conseil municipal du 13 novembre dernier.

Ce cimetière serait encadré par la rue aux fleurs et la D36 (lieu agréable de promenade, dixit la Maire), on en doute avec l’afflux de circulation causé par le dévoiement de la RD91, et bercé par les sirènes des véhicules de pompiers partant en intervention. Quel calme, quelle sérénité !

De plus, ce terrain ne serait pas adapté en raison de la nature de son sol (voir les problèmes de la ligne 18 à la Bretonnière (c’est en face). Sa surface est limitée, et dans quelques années il faudrait créer un nouveau cimetière ! Ce morcellement des cimetières dans la ville n’est pas raisonnable.

Il existe pourtant d’autres  terrains plus adaptés mais pourquoi tant de précipitation, et sans concertation des habitants ?

Un groupe d’habitants a décidé de réagir et de structurer son intervention en créant un groupe dans l’ADHAVE.

L’ADHAVE, association de défense des habitants de Voisins-le-Bretonneux, demande l’arrêt du projet actuel, une concertation avec les habitants et les associations et l’établissement d’un projet sérieux.

Dans l’état actuel, continuer dans cette direction ferait perdre un temps précieux .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *